Le traumatisme des Juifs de France

« Mort aux Juifs ! » À Paris et dans d’autres villes françaises, ces mots emplis de haine résonnent encore. Plusieurs synagogues ont fait l’objet d’attaques, pour la première fois depuis l’affaire Dreyfus de la fin du XIXe siècle. Au sein des banlieues parisiennes, parmi lesquelles la ville de Sarcelles, pourtant connue pour son climat de tolérance religieuse et ethnique, plusieurs groupes de jeunes ont délibérément pris pour cible un certain nombre de bâtiments juifs.
Confrontée à l’escalade spectaculaire d’un populisme français opposé à l’immigration, et désormais en proie à des manifestations antisionistes (bien souvent synonymes d’une version revisitée de l’antisémitisme), la communauté juive de France est plongée dans l’inquiétude et la perplexité. Plusieurs de ses membres vont même jusqu’à s’interroger en silence sur la question de savoir s’il existerait encore pour eux un avenir au pays des droits de l’homme.
 
Les Juifs de France redécouvrent ce double traumatisme qu’ils ont connu au XXe siècle : déportation vers les camps de la mort au cours de la Seconde Guerre mondiale, et exil d’Algérie à l’issue de l’indépendance du pays en 1962. Il est à prévoir que ces épisodes passés colorent – et tendent à exacerber – les émotions du présent.
Les descendants français des Juifs d’Europe de l’Est ne se sont à ce jour pas pleinement réconciliés avec un continent – celui du régime français de Vichy – qu’ils associent encore aujourd’hui à l’Holocauste, tandis que les Juifs issus du Maghreb ont tendance à déplorer le fait qu’ils demeurent, au sein même du territoire français, entourés d’« Arabes. » En effet, une proportion significative de la communauté juive du sud de la France n’hésite pas à voter en faveur du Front national d’extrême droite, qui, depuis l’avènement de Marine Le Pen, concentre sa xénophobie sur les musulmans.
 
Dans un contexte aussi tendu, pas étonnant que resurgisse dans la presse internationale la question de savoir si l’antisémitisme aurait fait son retour en France, après une absence de quelque soixante-dix ans. Les médias britanniques et américains soulèvent une comparaison avec l’ère nazie, certains reportages allant même jusqu’à évoquer une Kristallnacht version française, au lendemain des attaques menées contre des synagogues françaises.
Il convient de rejeter fermement un tel parallélisme, tant il s’inscrit en offense de la mémoire de tous ceux qui ont souffert de la collaboration nouée entre la France de Vichy et l’Allemagne nazie. Après avoir été arrêté par la Gestapo à Nice en 1943, mon père fut escorté par des gendarmes français en direction du camp de transit de Drancy, en banlieue parisienne, avant d’être déporté vers Auschwitz. Aujourd’hui en 2014, l’État français défend ses synagogues et dénonce toute forme d’antisémitisme.

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This
684 3 Jul 31, 2014

3 comments

  1. G.ABRAHAM

    Dernières Nouvelles de France : Il y a des jours où la moutarde me monte au nez, particulièrement lorsque je regarde les informations sur une grande chaîne de TV française, comme ce fut le cas hier après-midi, où sur fond d’images de massacres des enfants à Gaza le journaliste qui recevait le président du CRIF lui demanda de but en blanc, mais dans le fond, « vous êtes juif où français, » ce dernier lui répondit bien trop poliment « je suis juif et français, » il aurait dû lui répondre : vous-même êtes-vous catholique où français. Franchement lorsque l’on voit la nullité de certains journalistes il ne faut pas s’étonner de la médiocrité des informations. Ce matin l’Elysée a annoncé via un communiqué « exiger un cessez-le-feu immédiat à Gaza » il doit y avoir une erreur de casting, Israël ne fait pas partie des anciennes colonies française. Qu’il est facile de poser ses exigences lorsque ce sont les autres qui se reçoivent des milliers de roquettes sur la tête. Autre nouveauté intéressante du jour, le ministère de l’intérieur français a mis à l’étude la dissolution de la ligue de la défense juive LDJ, il semblerait donc que ce sont les juifs qui soient responsables de tous les troubles en France, les musulmans intégristes de tous bords qui font régner la terreur dans les citées et préparent des attentats seraient donc de petits anges, eux ne seront donc pas inquiétés, les criminels seraient les juifs, heureusement que l’imbécilité ne tue pas. Pour compléter le tout, ce matin je lis enfin dans la presse française ce que je savais déjà pour l’avoir lu dans le New-York Times, que la France aurait versé 58 millions d’euros de rançons depuis 2008, c’est-à-dire qu’elle finance indirectement les mouvements terroristes du monde entier dont Al-Qaïda, provoquant ainsi la mort de milliers d’innocents dans des attaques et des attentats. Là il y a de quoi vraiment s’inquiéter très sérieusement sur l’hypocrisie et les mensonges de certains hommes politiques. Il est important de préciser une fois de plus que c’est Israël qui a été attaqué par le Hamas et non l’inverse, sa survie est en jeu actuellement, ce matin encore l’Iran vient de menacer officiellement d’anéantir Israël. Faut-il rappeler que les 1500 morts de Gaza le sont par la faute du Hamas qui se sert de sa population comme d’un bouclier humain. Enfin quand même une bonne nouvelle pour terminer, le très courageux premier ministre canadien Mr. Harper vient lui, de redire une fois de plus que l’agresseur c’est le Hamas et qu’il continue à soutenir Israël à fond, voilà un véritable ami d’Israël et des juifs !

  2. Pingback: L’Orient LE JOUR via ISRANEWS: le traumatisme des Juifs de France | The informant

  3. Philippe

    Bfmtv a demandé hier à Sylvain Zenouda ce qu’il pensait de LDJ, comme si ce petit groupe de jeunes exacerbés par les agressions commises sur leur communauté était à l’origine de tout ce qui se trame et se passe dans nos rues ??
    C’est si facile de pointer du doigt et condamner les moins nombreux..
    Personnellement, je n’ai jamais vu ni entendu que de jeunes juifs pouvaient brûler des voitures, agresser, frapper et voler des passants, agresser des pompiers, les forces de l’ordre ou s’en prendre à des lieux de culte
    Nous remarquerons depuis un certain temps que le gouvernement s’en prend toujours aux mêmes Des gens tranquilles et respectueux qui travaillent, enrichissent les caisses de l’état et apportent leurs fruits aux systèmes sociaux et collectivités ….Et oui, ce sont tous ces gens tranquilles qui sont la verrue de la société, la gangrène du pays……..

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.