L’Argentine en défaut de paiement: la crise en six questions

Aucun accord n’a été trouvé entre l’Argentine et les fonds vautours. Le pays se retrouve en situation de «défaut sélectif». Pourquoi? Quelles conséquences? Six questions pour comprendre cette nouvelle crise.
Les tractations jusqu’à la dernière minute n’ont donc pas permis à l’Argentine de parvenir à un accord et d’éviter le défaut. L’agence de notation Standard & Poor’s a déclaré mercredi soir l’Argentine en «défaut sélectif» et dégradé sa note qui passe de CCC – catégorie spéculative à SD («selective default»). L’agence a précisé dans un communiqué que le pays est placé «en défaut sélectif» quand «l’emprunteur n’a pas honoré une certaine partie de ses obligations ou une émission spécifique mais qu’il continue de payer ses autres types d’emprunts dans les temps». Dans le cas précis, l’Argentine n’a pas effectué le versement de 539 millions de dollars correspondant aux intérêts de ses obligations qui étaient dus au 30 juin avec un délai supplémentaire de 30 jours ayant expiré mercredi soir.

Lire l’article complet sur Le Figaro

Share This
199 8 Aug 1, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.