Israël : ce rapt du Hamas qui relance la guerre

Alors que la trêve semblait s’installer à Gaza, un soldat israélien a été enlevé et les bombardements ont repris.
Il était environ 9 h 30 lorsqu’un commando palestinien a pris pour cible un groupe de soldats affectés par la brigade Givati à la destruction d’un tunnel, dans l’est de la ville de Rafah. L’un des assaillants aurait activé une ceinture d’explosifs. Deux soldats israéliens ont été tués et plusieurs autres blessés lors de l’échange de feu. Un officier de 23 ans a par ailleurs été enlevé et emmené par ses ravisseurs qui ont emprunté un tunnel. Plusieurs militaires auraient tenté de poursuivre le commando, avant de faire marche arrière sur ordre de leurs supérieurs.
Tsahal, qui a dénoncé une violation flagrante du cessez-le-feu, a aussitôt lancé une vaste opération pour tenter de localiser le militaire kidnappé. «Un intense travail de renseignement est actuellement en cours», indiquait dans l’après-midi le major Arye Shalicar, porte-parole de Tsahal.
Appliquant la procédure «Hannibal», conçue pour répondre aux tentatives d’enlèvement en zone de guerre, l’armée a par ailleurs procédé à de nombreux tirs d’artillerie sur la zone du rapt, dans l’espoir d’empêcher l’évacuation du captif vers une autre partie de l’enclave palestinienne. Plus de 65 Palestiniens ont été tués et 350 autres blessés dans ces explosions, selon le ministère palestinien de la Santé. «Les tirs d’obus ne s’arrêtent pas, raconte Eyad Baba, un habitant de Rafah joint par téléphone. Ils ont commencé en milieu de matinée, alors que de nombreuses personnes étaient retournées dans l’est de la ville pour constater l’étendue des dégâts après dix jours de combats. De nombreux corps gisent dans les rues et dans les fermes de ces quartiers, mais les ambulances ne peuvent y accéder.»
L’enlèvement du sous-lieutenant Hadar Goldin, âgé de 23 ans et originaire de Kfar Saba, bouleverse à l’évidence les efforts déployés pour parvenir à un arrêt des combats. La trêve, proclamée jeudi soir pour une durée de 72 heures, prévoyait que chaque partie envoie aussitôt une délégation au Caire, afin de négocier les conditions d’un cessez-le-feu durable. Selon le secrétaire d’État américain, il était d’autre part convenu que Tsahal pourrait continuer à détruire, durant cette période, les tunnels percés par le Hamas. Une feuille de route rendue caduque par les événements de Rafah.

Lire l’article complet sur Le Figaro

Share This
346 7 Aug 2, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.