Hommage aux sauveurs d’un enfant juif

Une cérémonie était organisée hier à Simard afin d’honorer la mémoire des habitants fusillés par les nazis le 23 août 1944. Un moment marqué par la présence d’un rescapé de confession juive qui fut sauvé par une famille de la commune.
Le 23 août 1944, l’armée allemande en déroute, pourchassée par des groupes de résistants, fusillait à titre de représailles neuf habitants de Simard. Afin de marquer le 70e anniversaire de cet événement tragique et honorer la mémoire de ses martyrs, la municipalité a organisé hier une cérémonie, en présence de nombreux officiels dont le ministre Arnaud Montebourg, mais aussi de descendants des fusillés. Parmi ces derniers, Henri Cwajg, un rescapé de confession juive, avait fait le déplacement depuis Tel Aviv, 70 ans après ce jour sombre, accompagné par une dizaine de membres de sa famille.
En 1943, la maman d’Henri Cwajg, qui résidait avec ses deux fils à Saint-Germain-du-Bois, et dont le mari venait d’être arrêté et déporté, prenait la décision de confier Henri à une autre famille pour le protéger. Le jeune garçon de 10 ans fut alors réfugié chez Jean-Claude et Marthe Genet, un couple de Simard. Le 23 août 1944, en tuant au hasard des villageois, les soldats allemands assassinèrent Jean-Claude sous les yeux du petit Henri, qui reçut une balle dans le genou mais réussit tout de même à s’enfuir et à se réfugier chez des voisins. Il devint alors un véritable miraculé.

Lire l’article complet sur lejsl.com

Share This
518 0 Aug 24, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.