Pourquoi le lancement raté de Galileo va coûter cher à l’Europe

Soyouz n’a pas réussi, vendredi 22 août, à mettre le GPS européenne sur le bon orbite. Mais l’Agence spatiale européenne ne sera pas dédommagée. Les satellites sont rarement assurés.
Galileo est-il un programme maudit? Après les multiples retards et surcoûts qui ont jalonné ce projet à 5 milliards d’euros, le “GPS européen” a connu un nouveau coup dur vendredi 22 août avec l’échec du lancement des deux premiers satellites opérationnels par une fusée Soyouz, qui les a placés sur une orbite trop basse. Cette opération ratée, probablement dû à un problème de l’étage supérieur Fregat du lanceur russe, risque de rendre ces satellites au mieux partiellement inopérants, au pire totalement inutilisables. Si ceux-ci disposent d’un système de propulsion pour les maintenir sur la bonne orbite, ces propulseurs chimiques ne sont pas conçus pour rattraper un écart de plusieurs kilomètres.

Lire l’article complet sur challenges.fr

Share This
510 1 Aug 26, 2014

1 comment

  1. Pingback: ISRANEWS: les infos du 26/08/2014 | The informant

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.