La Turquie ne participera pas aux opérations armées contre l’État islamique

Ankara a été critiquée par ses alliés occidentaux pour avoir fourni aux militants radicaux, y compris ceux de l’EI, armes et équipements dans les villes proches de la frontière avec la Syrie. La Turquie, qui a toujours nié cette assistance, espérait ainsi accélérer la chute du régime du président syrien Bachar al-Assad.

Lire l’article complet sur journaldemontreal.com

Share This
445 0 Sep 11, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.