Jeûne de Guedalia: fin de la souveraineté juive

Le jeûne de Guedalia, Tsom Guedalia, est marqué chaque année au lendemain de Roch Hachana, c’est-à-dire le 3 Tichri, en souvenir de l’administrateur juif assassiné il y a 2500 ans en Israël. Cette année, en raison du Shabbat, il a été reporté d’une journée. Tsom Guedalia est l’un des quatre jeûnes commémorant la destruction du Temple de Jérusalem, Cet événement tragique pour le peuple juif est marqué également par les jeûnes du 10 Teveth, du 17 Tamouz et du 9 Av. Guedalia avait été nommé par l’occupant babylonien, le roi Nabuchodonosor, après la destruction du Premier Temple, en 586 avant l’ère chrétienne. Son avènement au pouvoir avait encouragé un certain nombre de Juifs exilés à revenir s’installer sur la terre d’Israël. Toutefois, son affectation n’a pas été accueillie par tous avec enthousiasme et Guedalia a finalement été assassiné, le jour de Roch Hachana, par un opposant au régime babylonien, Ismaël ben Netania. Cet acte mit fin pour longtemps à la souveraineté juive dans le pays. Ce jeûne fait partie des Dix jours de Pénitence (Asseret Yemei Techouva), entre les fêtes de Roch Hachana et de Yom Kippour: il s’agit d’une période particulièrement propice à l’examen de conscience et au repentir, que ce soit par la prière, les Selihot (supplications), le respect scrupuleux des préceptes divins (Mitsvot) ou les bonnes actions.

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This
283 0 Sep 12, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.