Qatar-France: les liaisons dangereuses

Qatar-France: les liaisons dangereuses

Un nouveau livre détaille les méthodes de l’émirat pour s’implanter en France. Explosif.
« Tu sais, Nicolas, que Hamad ben Jassem al Thani [Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar jusqu’en 2013] a tenté de me corrompre. Il a osé amener une valise de billets à l’Elysée à l’occasion d’une audience que je lui avais accordée ! ». La scène remonte au mois d’août 2008, au Cap Nègre, dans la résidence d’été de Carla Bruni et Nicolas Sarkozy. Quelques semaines plus tôt, le président de la République a reçu comme invités d’honneur du défilé du 14 juillet l’émir du Qatar, Hamad ben Khalifa al Thani, et surtout le Syrien Bachar el Assad avec lequel les relations étaient glaciales depuis l’assassinat du Premier ministre libanais, Rafic Hariri, en 2005. Pour Jacques Chirac, ami personnel d’Hariri, la rupture sarkozyste fait figure de ligne rouge.
C’est cette mise en garde d’un ex-président à son successeur que l’on découvre dans l’explosif “Une France sous influence. Quand le Qatar fait de notre pays son terrain de jeu”, publié cette semaine chez Fayard. Les deux auteurs, Vanessa Ratignier et Pierre Péan, y explorent les interactions – et surtout les compromissions – du personnel politique français avec le riche émirat. Jacques Chirac toujours : « Je te préviens, Nicolas, fais attention. Des rumeurs de corruption fomentée par le premier ministre qatari te concernant circulent dans Paris… Fais vraiment attention ».

Qatar-France: les liaisons dangereuses

Lire l’article complet sur actuj.com

Share This
542 9 Sep 25, 2014

2 comments

  1. Brainless

    Et Sarkosy ne va pas se souvenir de ces grossières relations, gratuites peut-être? Comme “il ne savait pas d’où venait l’argent de ses campagnes ? Il nous prend vraiment pour des cons…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.