Le Prix de l’humour vache revient à une caricaturiste vénézuélienne

Une distinction qui tombe à point nommé pour Rayma Suprani, la caricaturiste vénézuélienne.
Celle-ci a été licenciée par le quotidien El Universal où elle travaillait depuis dix-neuf ans. Motif de son renvoi : un dessin qu’elle a publié sur Twitter le 17 septembre, où elle dénonce l’agonie du système de santé sous la forme d’un électrocardiogramme plat, “signé” Hugo Chávez, l’ancien président du Venezuela. Beau respect de la liberté de la presse !

Lire l’article complet sur lepopulaire.fr

Share This
741 8 Oct 5, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.