Deux journalistes molestés par les gardes du corps d’Erdogan à New York

Dans le cadre d’une entrevue à New York entre M.Erdogan et le vice-président des Etats-Unis Joe Biden, deux journalistes turcs se sont fait tour à tour agressés par les gardes du corps du président turc.
Alors que M.Erdogan s’entretenait avec le vice-président des Etats-Unis Joe Biden, le 25 septembre, dans un grand hôtel à New York, deux journalistes turcs, Adam Yavuz Arslan, représentant du journal Bügun, et Ali Halit Aslan, représentant du quotidien Zaman, ont été agressés par les gardes du corps du président turc.
Selon Adem Yavuz Arslan, un conseiller d’Erdogan a demandé à Ali Erdogan, neveu et membre de la sécurité du président, d’évacuer le journaliste. Après l’avoir mis dehors, deux autres conseillers, Senol Kazanci et Aydin Ünal, l’ont également menacé. “Votre existence est un crime”, ont-ils proféré à l’égard du reporter. Ce dernier relate que des inconnus l’ont par la suite physiquement agressé dans la rue.
Le journaliste américano-turc, Ali Halit Aslan, a lui aussi été prié par les gardes du corps d’Erdogan de quitter l’hôtel. Ces derniers ont, dans un premier temps, exigé que tous les journalistes présents dans le café de l’hôtel évacuent les lieux avant de désigner spécifiquement Ali Halit Aslan et de lui intimer l’ordre de partir sans en préciser la raison. L’incident a nécessité l’intervention de la police locale afin de protéger le journaliste.
La Turquie figure à la 154e place sur 180 pays dans le Classement mondial 2014 de la liberté de la presse publié par Reporters sans frontières.

Lire l’article complet sur armenews.com

Share This
447 8 Oct 13, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.