Les raids américains contre l’EI : des frappes pour la galerie ?

Les raids américains contre l’EI : des frappes pour la galerie ?

Le monde n’est pas dupe. Qu’on soit expert en géostratégie, combattant ou simple civil, il est évident aujourd’hui que les frappes aériennes menées par la coalition anti-jihadistes est loin d’être suffisante et efficace. Les appels pour une intervention terrestre en Syrie se succèdent, d’autant que la guerre contre l’organisation de l’État islamique (EI, ex-Daech) en Syrie et en Irak risque d’être longue.
Le président américain Barack Obama a reconnu lui-même à la tribune des Nations unies que la guerre contre les jihadistes serait la « mission d’une génération ».
Pour Hicham Jaber, général à la retraite et directeur du Centre du Moyen-Orient pour la recherche, il s’agit « d’une nouvelle guerre de cent ans ». À l’instar d’un grand nombre d’experts, il estime que le conflit va être long.
« C’est une guerre d’usure », martèle l’expert libanais, estimant que « si les États-Unis avaient la volonté de briser les reins de l’État islamique, ils l’auraient fait, au moins à travers une intensification de leurs frappes ».
Toujours selon le général Jaber, le président Obama lui-même a défini le but des frappes comme étant d’affaiblir l’EI et non pas de l’anéantir. Selon l’expert militaire libanais, « les raids américains ne sont que des frappes pour la galerie ».
Il estime que seul l’intérêt économique et stratégique guide les frappes de la coalition, et en premier lieu le pétrole en Irak et notamment au Kurdistan. « C’est pour protéger les firmes américaines et françaises que Washington et Paris se sont impliqués dans cette guerre. Leur priorité est les ressources énergétiques de la région », insiste-t-il.

Les raids américains contre l’EI : des frappes pour la galerie ?

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This
737 1 Oct 14, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.