Bernard-Henri Lévy – La Turquie ne pourra pas rester dans l’OTAN si elle laisse tomber Kobané

Bernard-Henri Lévy - La Turquie ne pourra pas rester dans l’OTAN si elle laisse tomber Kobané

Si la Turquie laisse “tomber la ville syrienne de Kobané aux mains de Daesh, la question de son appartenance à l’OTAN devra se poser“, a déclaré dimanche à l’AFP le philosophe Bernard-Henri Lévy.
L’intellectuel français a rédigé une tribune intitulée “Dernier appel pour Kobané“, qui sera publiée lundi dans le quotidien Libération et dans sept titres européens et américain.
“La position de la Turquie dans l’OTAN deviendrait problématique si elle laissait tomber Kobané“, a considéré M. Lévy, interrogé par l’AFP. “Il faut le dire dans les heures qui viennent aux autorités turques“.
Les jihadistes de l’organisation Etat islamique ont envoyé dimanche des renforts vers Kobané, où les forces kurdes leur opposent une résistance farouche dans cette ville devenue aux yeux du monde le symbole de la lutte contre l’EI. Les jihadistes, plus nombreux, mieux armés, contrôlent environ 40% de la ville.
“Les forces de Daesh progressent d’heure en heure, de rue en rue. L’ultime solution est soit l’intervention de l’armée turque dans le cadre de son appartenance à l’OTAN et/ou laisser passer les milliers de combattants kurdes bloqués à la frontière alors qu’ils sont volontaires pour aller défendre la ville“, estime M. Lévy.
“Mais la Turquie ne bouge pas. Elle s’abrite derrière des arguties juridiques. Elle attend la chute de la ville. Si Kobané tombe, le gouvernement turc devra en être tenu pour directement responsable“, déclare le philosophe.

Bernard-Henri Lévy - La Turquie ne pourra pas rester dans l’OTAN si elle laisse tomber Kobané

Lire l’article complet sur armenews.com

Share This
1034 2 Oct 14, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.