L’armée turque bombarde des positions du PKK, le processus de paix menacé

L’armée turque bombarde des positions du PKK, le processus de paix menacé

La Turquie a bombardé des positions des militants Kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui, selon les forces de sécurité, ont attaqué à plusieurs reprises ces trois derniers jours un poste de police dans le village de Daglica dans le Sud-Est. Dans la région voisine de Tunceli, des hélicoptères d’attaque turcs ont également ouvert le feu contre d’autres unités du PKK, après des affrontements entre rebelles et armée signalés autour de Geyiksuyu, a ajouté l’état-major.
Dans une déclaration écrite, la branche armée du mouvement rebelle a confirmé l’attaque menée à Daglica et accusé l’armée turque d’avoir « rompu le cessez-le-feu » qu’il avait unilatéralement décrété en mars 2013. Le Premier ministre Ahmet Davutoglu a de son côté justifié ces opérations, qu’il a qualifiées de « mesures nécessaires ».
Cette brusque montée des tensions trouve son origine en Syrie, où l’offensive des jihadistes du groupe État islamique (EI, ex-Daech) menace la ville kurde de Kobané. En colère contre le refus du gouvernement islamo-conservateur d’Ankara de voler militairement au secours de cette ville, des milliers de jeunes Kurdes sont descendus dans les rues de tout le pays la semaine dernière, provoquant des émeutes qui ont fait au moins 34 morts et des centaines de blessés.

L’armée turque bombarde des positions du PKK, le processus de paix menacé

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This
802 4 Oct 15, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.