FRANCE – Les députés ont débattu de la reconnaissance de l’autorité palestinienne

Ce vendredi, les députés français se sont penchés sur la question de la reconnaissance d’un État palestinien. Le vote de cette résolution, portée par les socialistes, aura lieu le mardi 2 décembre.
La reconnaissance d’un État palestinien par la France a été débattue ce vendredi 28 novembre par les députés de l’Assemblée nationale. Le texte a été soumis par le groupe socialiste. Son chef de file Bruno Le Roux a estimé lors de son intervention qu’il ne s’agissait surtout pas d’un débat de politique intérieure : “L’enjeu de ce débat, l’enjeu de ce vote, c’est de peser ensemble. (…) Nous sommes la France, notre voix porte dans le monde. Il est nécessaire que nous nous exprimions. Cette initiative française se veut donc également comme une réponse à la situation de blocage que connaît le processus de paix, depuis les accords d’Oslo”.
Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius s’est également exprimé à ce sujet pour soutenir ce texte. “Notre conviction est que le règlement définitif du conflit et une paix durable passent par la solution des deux États souverains”, a-t-il affirmé devant les députés. “La France reconnaîtra l’État de Palestine. La question n’est pas celle du principe, mais celle des modalités”, a également déclaré le ministre des Affaires étrangères tout en assurant que “la France est l’amie à la fois du peuple israélienne et du peuple palestinien”.
Du côté de l’UMP, les députés sont en grande majorité hostiles à ce vote. “Une telle reconnaissance ne fera que radicaliser un peu plus une position israélienne dangereuse à long terme pour la pérennité même de l’État d’Israël, sans aider aucunement le président palestinien, Mahmoud Abbas, à régler son problème numéro un, qui est d’asseoir son autorité sur le Hamas à Gaza (…) Au pire, la reconnaissance vaudrait indirectement reconnaissance du terrorisme que nous combattons partout ailleurs”, a ainsi déclaré lors du débat le député Pierre Lellouche.
Candidat à la présidence du parti l’UMP, Nicolas Sarkozy a pour sa part appelé à voter contre “une reconnaissance unilatérale quelques jours après un attentat meurtrier (l’attaque contre une synagogue perpétrée à Jérusalem) et alors qu’il n’y a aucun processus de paix”.

Lire l’article complet sur france24.com

Share This
889 6 Nov 28, 2014

3 comments

  1. G.ABRAHAM

    Le parlement français est prêt à reconnaître la Palestine, ce vote ne fera qu’aggraver sinon légitimer l’antisémitisme et la violence contre les français juifs. La seule obsession des parlementaires c’est Israël, il semble que tous les problèmes de la France soient réglés. Quel est donc le but de toute cette opération, reconnaître un état fantomatique n’existant que sur le papier et mettre Israël au banc des nations en le faisant considérer comme un Etat voyou. Que cherche la France en prônant la division de Jérusalem et en accusant en permanence les juifs d’êtres des colons, alors qu’ils sont sur leurs terres, celles de leurs ancêtres depuis plus de 5000 ans, alors que le soit disant peuple palestinien n’a jamais existé. Il a été crée de toute pièce il y a 60 ans par les pays arabes voisins afin de faire pression sur Israël, cela devait être le cancer qui allait permettre de faire disparaître l’Etat juif. L’esplanade des mosquées construite sur les ruines du 1er temple du Roi Salomon ainsi que sur les ruines du second temple n’a pas la moindre légitimité. Imaginez vous qu’il serait décidé un jour de raser la cathédrale Notre Dame de Paris pour y construire une grande mosquée sur le même emplacement, cela serait-il légitime. Quelle démocratie essaye donc de défendre le parlement ? Un pouvoir palestinien corrompu jusqu’à l’os qui ne tiendrait pas un jour sans l’argent fourni généreusement par les européens et l’ONU. Quel est ce peuple de Palestine que la France s’empresse de vouloir reconnaître, une société célébrant journellement dans la joie les attentats et les assassinats de juifs, femmes, enfants, vieillards en dansant dans les rues de Gaza et en distribuant des friandises. L’objectif du Hamas figurant dans ses statuts est la destruction totale d’Israël et l’extermination de tous les habitants juifs. Pauvre parti socialiste si le seul but de ce vote est de plaire aux islamistes intégristes peuplant les citées françaises et faisant partie de leur fond de commerce électoral, il est vrai que 2017 n’est pas loin. En attendant la Chancelière Merkel a déclaré vendredi dernier que jamais l’Allemagne ne reconnaîtra la Palestine unilatéralement, mais cette information a été passée sous silence par la presse française afin de ne pas contrecarrer la position du PS.

  2. Akerman Michel Netanya

    100 % d’accord avec vous ! Mais le PS n’est pas le seul a vouloir voter dans le sens voulu par exemple, par le Qatar oule Hamas. Sauf exceptions de certains “amis” d’Israël, l’UMP va voter comme le PS, les verts de gris, le PC et le FN.
    Shavoua Tov !

  3. G.ABRAHAM

    Pour répondre à Mr.Akerman Michel Netanya.
    Je suis plus optimiste que vous je pense que l’UMP votera contre, mais attendons mardi,
    curieusement en voyant le clip vidéo de Gilbert Colard du FN, ce dernier votera contre !
    Cordialement et Shavoua Tov !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.