Premiers résultats de l’autopsie de Ziad Abu Ein

enquête commune

Plus tôt aujourd’hui (10/12/14), environ 200 manifestants se sont rassemblés à Turmus Ayya, près de Ramallah. Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté, à l’aide de moyens non-létaux de dispersion, la progression des manifestants qui s’apprêtaient à pénétrer dans le village de Adei-Ad. Tsahal enquête actuellement sur les circonstances de la participation de Ziad Abu Ein à l’événement, et de sa mort.

Le Coordinateur des Activités Gouvernementales dans les Territoires, le général de division Yoav (Poli) Mordechai, et son homologue palestinien, Hussein Al-Sheikh, ont convenu qu’un pathologiste israélien se joindra à une délégation de pathologistes de Jordanie, dans le but d’examiner ensemble les circonstances de la mort de Ziad Abu Ein.

En outre, une proposition a été faite auprès des Palestiniens pour l’établissement d’une équipe commune d’enquête sur l’incident.

Rapport d’autopsie initial de Ziad Abu Ein

L’autopsie a été effectuée à l’Institut National de médecine à Abu Dis. Y ont participé le Dr Chen Kugel et le Dr Maya Furman de l’Institut national de médecine légale, ainsi que des représentants de l’Institut de médecine légale palestinien et des médecins de Jordanie.

La mort de Ziad Abu Ein a été causée par l’obstruction de l’artère coronaire (une des artères permettant de vasculariser le coeur) dûe à une hémorragie apparue sous une couche de plaque d’athérome. L’hémorragie a pu être causée par le stress. Des indications d’hémoragie légère et de pressions localisées ont été trouvées sur son cou.

Ziad Abu Ein souffrait d’une maladie cardiaque ischémique : les vaisseaux sanguins dans son coeur étaient obstrués à plus de 80% par une plaque d’athérome. De vieilles cicatrices indiquant qu’il avait souffert d’infarctus du myocarde dans le passé ont également été trouvées. Des indications de réanimation cardio-pulmonaire ont également été trouvées. Les mauvaises conditions du coeur de Ziad Abu Ein l’ont rendu plus sensible au stress.

Il est crucial d’attendre la fin du rapport médical avant de pouvoir affirmer des conclusions sur cet incident. Ces résultats préliminaires devront être vérifiés après les résultats de l’enquête et la réception des analyses médicales des laboratoires.



Source: Tsahal: Armée de Défense d’Israël

Source: tsahal.fr

Share This
1216 7 Dec 13, 2014

3 comments

  1. Akerman Michel Israël

    Cet assassin non repenti est mort et c’est TANT MIEUX ! Cette crapule immonde bombardé “ministre” par l’organisateur de la tuerie des enfants Juifs de Maalot aurait du être liquidé depuis longtemps tout comme beaucoup d’autres de sa sale espèce.
    Un docteur de Tsahal s’est proposé pour l’examiner mais a été rejeté par les hordes arabes qui venaient pour permettre un scoop aux “journaleux” toujours présents quand il s’agit de provoquer nos soldats ou de faire croire que notre Terre leurs appartient. Shavoua Tov !

  2. Brainless

    Photo bizarre, ce sont des chasseurs alpins de l’armée française faisant une quenelle à la Dieudonné. Chercher l’erreur ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.