Le Canada dénonce la décision d’organiser une conférence contre Israël à Genève

Le Canada dénonce la décision d’organiser une conférence contre Israël à Genève où les représentants de 126 «Hautes parties contractantes» à la quatrième Convention de Genève se sont rencontrés ce mercredi 17 décembre pour adopter une déclaration en dix points rappelant l’applicabilité du droit international humanitaire (DIH) dans le Territoire palestinien occupé, y compris à Jérusalem Est, conférence à laquelle le Canada et nombre d’autres pays s’étaient fermement opposés.
Au cœur de la controverse «Israël, puissance occupante ou administrateur de territoires disputés»?
Israël estime que la IVe Convention ne s’applique pas aux territoires palestiniens (Judée et Samarie et Gaza) et ne se voit pas comme une «puissance occupante» puisqu’il n’a pas envahi un autre État, mais plutôt comme l’administrateur de territoires encore «disputés».
En outre, Israël n’inclut pas dans ces territoires «disputés» Jérusalem et le Golan (syrien), qui ont été «annexés» et donc intégrés à Israël.
De plus, depuis l’évacuation des implantations juives de la bande de Gaza et le retrait des militaires censés les protéger, Israël estime que ce territoire n’est ni «occupé» ni même «disputé».

Lire l’article complet sur 45enord.ca

Share This
308 3 Dec 18, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.