Les internautes turcs friands de satires politiques

Les internautes turcs friands de satires politiques

«C’est pas moi», proteste ce chat. Des félins accusés par un ministre d’avoir provoqué les coupures d’électricité pendant un vote électronique. Un exemple de «caps», images détournées et inspirées de l’actualité politique. © DR

Les internautes turcs friands de satires politiques

Lire l’article complet sur rfi.fr

Share This
395 3 Dec 29, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.