Elections -Naftali Bennett veut sauver Israël du péril hipster gauchiste

A trois mois des élections anticipées, le leader d’extrême droite Naftali Bennett présente une vidéo de campagne dans laquelle il se déguise en hipster. Le clip est amusant et son message sans appel : si vous me rejoignez, Israël n’aura plus jamais à s’excuser.
Indéniablement, le clip de campagne de Naftali Bennett est très réussi : de belles images, de l’humour, une bonne présence à l’écran et un message simple et facile à saisir, à condition de connaître le mot “slikha” – “pardon” en hébreu. Le politicien, issu de la formation d’extrême droite Habayit Hayehudi (littéralement “foyer juif”), y apparaît sous les traits d’un hipster gauchiste de Tel-Aviv, avec barbe, casquette et chemise à carreaux, qui, confronté à diverses offenses, ne fait que s’excuser. Une voiture emboutit son pare-chocs : slikha, il s’excuse. Une dame lui pique un Vélib’ sous le nez : il s’excuse. A une terrasse, une serveuse lui renverse un café dessus : il s’excuse encore. Enfin, lisant dans le journal de gauche Ha’Aretz une tribune appelant Israël à s’excuser pour la débâcle de la “Flottille de la liberté”, dans laquelle 9 activistes en route vers Gaza sont morts en 2010, le hipster réagit : “C’est vrai.”
Vient enfin le slogan de Habayit Hayehoudi : “A partir de maintenant, cessons de nous excuser.”

Lire l’article complet sur Courrier International

Share This
314 5 Dec 30, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.