Piratage de Sony : la piste nord-coréenne s’éloigne

HACKER MENTEUR – Contrairement à ce qu’affirment les États-Unis, les hackers du studio hollywoodien seraient russes, canadiens mais aussi…américains.
La Corée du Nord, coupable idéal ? C’est ce qu’affirment les États-Unis depuis le départ, dans l’affaire du piratage d’envergure subi fin novembre par Sony Pictures. Des hackers avaient menacé Sony de représailles si le film The Interview, qui mettait en scène l’assassinat du leader nord-coréen Kim Jong-Un, sortait en salles. Mais un rapport rédigé par une société de sécurité réfute les accusations du FBI et pointe du doigt un ancien employé du studio hollywoodien. Plusieurs groupes de hackers de différentes nationalités seraient ainsi impliqués.

Lire l’article complet sur europe1.fr

Share This
563 0 Dec 30, 2014

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.