Argentine: l’ex-épouse du procureur Nisman ne croit pas au suicide

Buenos Aires – L’autopsie a conclu au suicide du procureur argentin Alberto Nisman mais son ex-épouse, également magistrate, ne croit pas qu’il se soit suicidé alors qu’il devait révéler une éventuelle entrave à l’enquête sur l’attentat contre la mutuelle juive AMIA en 1994.
Le 14 janvier, Alberto Nisman, procureur du dossier AMIA, a accusé la présidente Cristina Kirchner et son ministre des Affaires étrangères Hector Timerman d’avoir empêché l’enquête de progresser pour ménager l’Iran, important partenaire commercial. Le 18, il était retrouvé mort dans son appartement. Le 19, il devait être entendu par le Congrès.
En arrivant mardi à Buenos Aires en provenance de Madrid, la juge Sandra Arroyo Salgado devait être entendue par la justice. “Je ne crois pas que ce soit un suicide”, a-t-elle déclaré avant son audition.
Comme elle, les Argentins restaient mardi incrédules face à la thèse du suicide.

Lire l’article complet sur L’express

Share This
381 0 Jan 21, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.