CANADA – L’opposition accueille avec prudence le projet de loi antiterroriste conservateur

Le chef du NDP, Thomas Mulcair, a une impression plutôt favorable du projet de loi, qui vise notamment à donner au Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) de nouveaux pouvoirs pour contrer les projets de voyage de présumés extrémistes, interrompre des transactions bancaires et intervenir secrètement sur des sites web radicaux.
Le texte permettrait également à la GRC d’obtenir plus facilement un engagement à ne pas troubler l’ordre public afin de restreindre les déplacements d’un suspect. Il est prévu aussi d’allonger la période permise pour les arrestations préventives et la détention.
« Tous les partis politiques au Parlement souhaitent la même chose, c’est que les Canadiens vivent en sécurité. Alors, si le projet de loi peut faire ça tout en respectant leurs droits, il aura notre appui. Il y a déjà des éléments là-dedans que, c’est sûr, on va appuyer. Pour l’ensemble du projet de loi, on va attendre l’ensemble de notre analyse », a expliqué Thomas Mulcair.

Lire l’article complet sur quebec.huffingtonpost.ca

Share This
513 3 Jan 31, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.