Un officier de CRS diffuse une BD jugée raciste et antisémite

La compagnie de CRS 39 ne digère pas l’absence de réaction de la hiérarchie après la diffusion d’une bande dessinée douteuse sur les attentats de Paris.
[image link=”https://www.lepoint.fr/images/2015/05/12/1290229lpw-1290243-article-jpg_2848603_652x284.jpg” align=”center” alt=”Malaise dans une compagnie de CRS, après la diffusion d’une BD jugée raciste et antisémite. © DR”]

Malaise dans une compagnie de CRS, après la diffusion d’une BD jugée raciste et antisémite. © DR

Ils sont basés en Meurthe-et-Moselle mais mobilisables sur l’ensemble du territoire national. La compagnie de CRS 39 forte de 135 hommes est en émoi. Usée par les nombreuses sollicitations de sa direction, la compagnie ne digère pas l’absence de réaction de la hiérarchie nationale à la diffusion d’une bande dessinée que de nombreux fonctionnaires jugent raciste et antisémite. D’autant que l’auteur a été identifié. Il s’agit d’un officier. Les dessins sont censés représenter la séquence des attentats terroristes du début d’année qui a mis aux prises les frères Kouachi et Amedy Coulibaly avec les forces de l’ordre. La CRS 39 était de la partie.
La vision de l’auteur est quelque peu particulière. S’il caricature le président de la République en Flanby, le reste des gravures est sujet à caution. L’homme qui dirige les opérations contre les Kouachi est coiffé d’une kippa. “On se demande bien ce qu’il a voulu exprimer, mais ça ne sent pas bon”, dit un brigadier choqué. Les autres croquis suggèrent la faiblesse de l’État face aux djihadistes.

Lire l’article complet sur Le Point

Share This
506 10 May 12, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.