Victor PEREZ: L’ardeur européenne à une solution finale au conflit proche-oriental

Le nouveau gouvernement israélien à peine formé, la cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, se rendra en Israël la semaine prochaine. Un gouvernement qui, espère t-elle, incitera à « la relance le plus rapidement possible des négociations de paix entre Israël et les Palestiniens, avec pour objectif d’atteindre un accord global conduisant à la création d’un Etat palestinien indépendant, démocratique et viable, vivant au côté d’Israël dans la paix et la sécurité ».
L’Etat d’Israël a donc des amis lui voulant du bien ! Ce qui doit être réconfortant.

[image link=”https://4.bp.blogspot.com/-m0xdbHcL-YA/VVMMwNRWjBI/AAAAAAAABJs/gRDXMTQyF1o/s400/europe.jpg” align=”center” alt=””]

Sauf si l’on s’interroge sur l’objectif de cette ferveur européenne qui, il y a peu, a vu seize Ministres des Affaires étrangères de l’Union Européenne réclamer la signalisation des produits en provenance de Judée et de Samarie lorsqu’ils sont fabriqués par les seules usines israéliennes ?
Une étoile jaune en quelque sorte ! Si l’on sait que « Juif » vient étymologiquement de Judée, on ne peut qu’être stupéfié par cette demande.
Une autre stupéfaction est celle de voir un bon nombre de parlements de pays européens reconnaître unilatéralement un pays imaginaire. Les “accords d’Oslo”, soutenus notamment par ces pays “amis”, ne sont donc bons que lorsqu’ils contraignent l’Etat du peuple juif à des concessions sans retour !
La France, pour sa part, s’impatiente de se rendre au Conseil de l’Onu afin de déposer une nouvelle résolution devant dénouer définitivement le conflit !
Celle-ci contiendra inévitablement les contours de la “Palestine”à naître, à savoir les « frontières de 1967 », ainsi que la Capitale de ce nouveau pays « Al-Qods ». Les « colonies » seront évidemment détruites, ce pays se devant d’être, semble t-il, judenrein et la reconnaissance basique de l’Etat d’Israël, comme étant le foyer du peuple juif par le monde musulman, restera lettre morte.
Ce qui exaucera, à n’en pas douter, les vœux des “Palestiniens”et leur quête de “justice”pour les “réfugiés”!
L’ardeur de l’UE se retrouve encore dans le financement très généreux d’Ongs israéliennes qui concourent, par un lobbying très pressant, à la délégitimation du seul état juif de la planète. La future Ministre de la Justice, Ayalet Shaked, ayant dans ses cartons une loi réglementant quelque peu ces soutiens, ce sujet sera donc soulevé par la cheffe de la diplomatie européenne lors de sa rencontre avec le Premier Ministre israélien.
Ce qui questionne sur le droit régalien de l’Etat d’Israël de légiférer comme bon lui semble ?
En revanche, le renouvellement des élections présidentielles et législatives en “Palestine”, pays se devant être “démocratique”selon la formule consacrée, intéressent toujours aussi peu l’Europe !
Si l’on peut continuer, presque sans fin, cette liste notant les bassesses de l’UE, continent se prévalant cependant des droits universels, on ne peut qu’être révulsé lorsque l’on en recherche la raison !
Le monde musulman refuse de perdre un territoire qui fut, un temps, sous sa domination. D’où son refus obstiné d’une reconnaissance du droit du peuple juif à s’établir sur la terre ancestrale.
La force militaire n’ayant pas payé, le seul moyen de parvenir à l’éradication de cet état est l’asservissement des pays qui se disent ses “amis”. Le chantage à l’embargo pétrolier, l’appât des pétrodollars, la menace d’attentats terroristes, voire, dorénavant, les émeutes dans les banlieues ont eu raison de la raison européenne.
Le narratif mensonger et antisémite d’un “peuple palestinien”« dépouillé de sa terre et violenté » venant autoriser l’Europe à agir, de surcroît, avec “bonne conscience”.
L’excuse auprès des électeurs étant toute trouvée et bien implantée dans leur subconscient, plus rien ne s’oppose désormais à “vendre”l’Etat d’Israël. Si l’on ajoute à ce tableau l’atout d’un nouveau gouvernement israélien “d’extrême droite”, opposé forcément à toute paix, l’Europe dispose, alors, que de “bonnes cartes”entre les mains.
Un jeu qui, au final, permettra de ne plus subir la pression négative de l’Ouma mais également de jouir d’un bon commerce !
Disposition mentale qui dénote l’emprise musulmane sur les valeurs qui font l’Europe. Maitrise criminelle qui annonce pour l’Etat d’Israël des lendemains qui déchantent !
Il est donc temps que celui-ci tape du poing sur la table en se jouant du triste passé de ce continent afin de lui faire bien comprendre son refus à un suicide, la nécessité de sa reconnaissance pleine et entière comme foyer du peuple juif, de Jérusalem comme sa Capitale une et indivisible et de l’abandon d’un droit de retour en son sein de centaines de milliers d’individus fantasmés comme « réfugiés palestiniens ».
Sans ces exigences octroyées avant toutes négociations, le peuple israélien fera fi des demandes européennes, quitte pour cela se tourner vers d’autres horizons.
La planète est vaste et ses potentialités très recherchées !

Source: Victor Perez

Share This
415 3 May 13, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.