La Russie perd un satellite mexicain après l’échec du lancement de sa fusée

Le programme spatial russe a connu deux échecs successifs samedi, avec la panne de moteur d’un engin Progress amarré à la Station spatiale internationale (ISS) suivi de la perte d’un satellite de télécommunications mexicain après l’échec du lancement de sa fusée porteuse.
Environ huit minutes après le décollage d’une fusée Proton-M porteuse d’un satellite MexSat-1 “une situation d’urgence a été constatée au niveau des moteurs du troisième étage de la fusée”, a indiqué l’agence spatiale russe Roskosmos dans un communiqué.
L’accident a eu lieu à 161 km d’altitude, suffisamment haut pour que la fusée se désintègre dans l’atmosphère en retombant. “Le troisième étage, l’étage supérieur et le satellite ont presque totalement brûlé”, a précisé Roskosmos.
Cet échec a eu lieu quelques heures après l’annonce par Roskosmos que les moteurs d’un engin spatial Progress M-262M amarré à l’ISS avaient échoué à se mettre en marche à l’heure prévue (04H00 heure de Moscou, 01H00 GMT) pour corriger son orbite, deux nouveaux coups durs pour le programme spatial russe, qui connaît une série de revers embarrassants.
Il y a deux semaines, un vaisseau cargo inhabité Progress censé ravitailler l’ISS avait déjà perdu le contact avec la Terre, peu de temps après son décollage le 28 avril, et s’est désintégré dans l’atmosphère le 8 mai.
Un commission d’enquête va étudier les causes de l’accident de la fusée Proton-M et “prendre les décisions qui s’imposent”, a indiqué Roskosmos dans un communiqué.

Lire l’article complet sur Le Parisien

Share This
380 9 May 16, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.