Damas ne contrôle plus que sa frontière avec le Liban

Avec la capture par le groupe Etat islamique (EI) du passage de Tanaf avec l’Irak, le régime de Bachar el-Assad ne contrôle plus en pratique que ses frontières terrestres avec le Liban.
Sur les 19 postes-frontières officiels avec le Liban, la Jordanie, l’Irak et la Turquie, sept sont contrôlés par le régime –dont cinq avec le Liban et deux avec la Turquie mais fermés par Ankara, quatre par les autonomistes kurdes, quatre par l’EI et quatre par la branche d’el-Qaëda ou les autres rebelles. Ces derniers contrôlent également un passage non officiel vers Israël.

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This
405 8 May 23, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.