Le Hamas a exécuté des Palestiniens durant le conflit de l’été 2014

Le groupe islamiste Hamas, au pouvoir à Gaza, s’est servi du conflit avec Israël dans l’enclave palestinienne pour «régler ses comptes» avec ses rivaux palestiniens, exécutant au moins 23 personnes dans ce qui pourrait s’apparenter à des crimes de guerre, affirme mercredi Amnesty international.
Un nouveau rapport de l’ONG basée à Londres sur la guerre de Gaza de juillet-août 2014 dénonce «une campagne brutale d’enlèvements, de torture et de crimes contre des Palestiniens accusés de «collaborer’ avec Israël» de la part du Hamas.
Le rapport détaille «les exécutions sommaires d’au moins 23 Palestiniens et l’arrestation et la torture de dizaines d’autres».
Selon le rapport paru mercredi, «les forces du Hamas ont aussi enlevé, torturé ou attaqué des membres du Fatah, leur principal rival politique à Gaza, dont d’anciens membres des forces de sécurité de l’Autorité palestinienne».
«Pas une seule personne n’a été reconnue responsable des crimes du Hamas contre les Palestiniens pendant le conflit de 2014, ce qui indique que ces crimes étaient ordonnés ou approuvés par les autorités», ajoute l’ONG.
M. Luther accuse le Hamas de «crimes révoltants contre des individus sans défense», qui, dans certains cas, constituent des crimes de guerre.

Lire l’article complet sur lapresse.ca

Share This
484 5 May 26, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.