L’Aqmi a profité d’une faille de sécurité

La prise d’otages de jeudi dont l’Al-Qaida au Magrheb (Aqmi) est soupçonnée d’être responsable atteste d’une faiblesse sécuritaire. Niamey et le groupe nucléaire français se renvoient la responsabilité

Areva était une cible de choix pour Al-Qaida au Maghreb (Aqmi), soupçonné d’être derrière la prise d’otages de jeudi au Niger, et ce rapt atteste, selon des experts, d’une faille de sécurité dont Niamey et le groupe nucléaire français se renvoient la responsabilité

Lire l’article complet sur Le Temps (Suisse)

Share This
240 0 Sep 20, 2010

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.