Une université brésilienne “liste” les Israéliens présents sur le campus

La demande viendrait de plusieurs organismes qui soutiennent le peuple palestinien
Jose Fernando Schlosser, le doyen de l’Université Fédérale de Santa Maria, dans le sud du Brésil, a demandé au personnel d’établir une liste des professeurs et étudiants israéliens, à la demande de groupes pro-palestiniens, rapportait vendredi la presse israélienne.
Il a publié une note le 15 mai dernier, demandant “l’envoi urgent d’informations sur la présence éventuelle d’étudiants ou d’enseignants israéliens dans les programmes d’études supérieures”, selon le journal en ligne O Globo.
La demande viendrait de plusieurs organismes, y compris le “Comité de Santa Maria solidaire avec le peuple palestinien”. L’université se défend en indiquant que la requête se base sur la loi de 2012 sur la liberté d’information, qui ordonne aux institutions publiques de fournir des informations aux citoyens qui le demandent.
Plusieurs médias brésiliens ont qualifié la note du doyen, “d’acte antisémite choquant”, qui constitue une violation de la Constitution brésilienne interdisant le racisme. La presse estime également que, le but de cette liste était de suspendre l’activité des étudiants et des professeurs israéliens et de leur faire subir diverse formes de harcèlement.
“C’est un incident très grave, l’ambassade du Brésil en Israël et le consulat israélien à Sao Paulo, avec l’aide de la communauté juive, vont agir immédiatement pour répondre à cette initiative raciste. Ce recensement nous rappelle les jours sombres de l’Histoire. Nous espérons que l’académie brésilienne va se ressaisir et se prononcer à ce sujet. ” a déclaré le ministère brésilen des Affaires étrangères.

Lire l’article complet sur i24news.tv

Share This
371 4 Jun 6, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.