Un ingénieur de l’US Navy plaide coupable d’espionnage

Piégé par le FBI se faisant passer pour une espion égyptien, il avait prévu de fournir les plans du porte-avions nucléaire USS Gerald Ford, «le plus avancé au monde».
Un ingénieur de la marine américaine a plaidé coupable lundi 15 juin de tentative d’espionnage au profit d’un pays étranger.
L’homme de 36 ans travaillait en tant qu’ingénieur civil pour l’US Navy sur les chantiers navals de Norfolk, en Virginie, lorsqu’il a été approché en septembre 2014 par un agent du FBI sous couverture se présentant comme un responsable du renseignement égyptien, selon un communiqué du ministère américain de la justice.

Lire l’article complet sur lematin.ch

Share This
397 5 Jun 16, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.