Mises en garde du chef d’état-major

Alors qu’Israël vient d’entamer des pourparlers directs avec l’Autorité palestinienne, le chef d’état-major Gaby Ashkenazi adresse une mise en garde sérieuse, rappelant que si ces discussions se retrouvent finalement dans une impasse, il faut craindre une recrudescence de la violence en Judée et en Samarie. Toutefois, il a estimé que leur intensité serait moindre que lors de l’Intifada de l’an 2000. Le général Ashkenazi a tenu ces propos lors d’un débat au sein de la commission parlementaire des Affaires étrangères et de la Défense. Il a ensuite expliqué qu’il fallait « se préparer à tous les scénarios possibles ». Il a ajouté que « certains groupes (terroristes) s’inspiraient des méthodes iraniennes » et opéraient dans l’intention de torpiller les pourparlers en cours. Ashkenazi a tenu à souligner que « Tsahal se réservait le droit d’intervenir librement dans toute la Judée-Samarie et continuait à agir dans les villes « palestiniennes » lorsque cela était nécessaire ». Evoquant ensuite l’arrivée possible d’une nouvelle flottille pour Gaza, venant cette fois d’Europe, il a prévenu que si les passagers des bateaux manifestaient la moindre résistance, en cas d’intervention de la Marine israélienne, il pourrait y avoir des tués et des blessés. Ashkenazi a révélé que d’après les renseignements pris par Tsahal, quatre bateaux avaient mis le cap sur la région et qu’on pouvait craindre des affrontements s’ils étaient plus nombreux et transportaient des passagers du monde entier. Le chef d’état-major a encore indiqué que le ministère des Affaires étrangères tentait, par voie diplomatique, d’empêcher le départ de ces nouveaux cargos afin d’éviter de reproduire le scénario de la flottille turque. En outre, il a dénoncé les nombreuses enquêtes menées sur l’arraisonnement de mai dernier, soulignant qu’il voulait que ses soldats « soient téméraires et acceptent de se mettre en danger au lieu de dépendre de commissions d’enquête ».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.