Les forces de l’EI qui ont attaqué Kobané sont passées par un poste-frontière turc

Selon le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane, des combattants de l’EI se sont infiltrés mercredi soir dans Kobané et y ont fait exploser une voiture piégée à un point de contrôle tenu par les Kurdes.
Cet attentat suicide a fait au moins 5 morts, selon M. Rahmane. Un militant kurde syrien, Arin Shekhmos, a déclaré jeudi à l’Agence France Presse que les forces de l’EI qui ont attaqué Kobané étaient passées par le poste-frontière turc de Mursitpinar, à quelques kilomètres à peine du centre de la ville syrienne.
Les pays occidentaux reprochent régulièrement au gouvernement islamo-conservateur turc de ne pas déployer suffisamment d’efforts pour contrôler sa frontière avec la Syrie et y bloquer le flux des militants jihadistes qui rejoignent les rangs jihadistes. Les autorités turques démentent toute complaisance en mettant en exergue les arrestations sur son territoire de recrues étrangères à destination de la Syrie et accusent en retour leurs alliés de ne pas partager leurs informations sur ces candidats au “jihad”.

Lire l’article complet sur lorientlejour.com

Share This
365 6 Jun 25, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.