Massacre de Marikana en Afrique du Sud : l’attitude de la police mise en cause

Confier au parquet une enquête criminelle contre la police, après la tuerie de la mine sud-africaine de Marikana. C’est ce que recommande la commission d’enquête judiciaire dans un rapport. Le 16 août 2012, des policiers avaient ouvert le feu sur une foule de grévistes armés notamment de machettes. 34 personnes avaient perdu la vie.

Share This

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.