Un demi-million d’euros de la part du gouvernement français pour la flotille

Une des ONG derrière la dernière flottille anti-Israël à Gaza est financée par le gouvernement français, selon Arutz Sheva.
La Plate-forme des ONG françaises pour l’autorité palestinienne est parmi les groupes actifs soutenant la Flottille de la Liberté III dont le but vise à défier directement le blocus de l’enclave contrôlée par le Hamas. Ce vendredi, la plate-forme a annoncé que le dernier bateau allait rejoindre la flottille menée par La Marianne de Göteborg. Ce bateau avait appareillé en Sicile et va se joindre à quatre autres navires transportant quelques 70 militants anti-sionistes en route pour Gaza. Parmi les personnes à bord, l’ancien président tunisien Moncef Marzouki, l’eurodéputé espagnol Ana Maria Miranda Paza et le député israélo-arabe Bâle Ghattas dont la présence a déclenché une vaste controverse en Israël. Mais il y a un autre aspect potentiellement controversé dans la flottille: le rôle joué par les ONG financées par les gouvernement européens.
L’Agence Française de Développement
La Plate-forme des ONG françaises pour l’autorité palestinienne est une organisation parapluie pour plus de 40 groupes anti-israéliens, et elle est très active dans les BDS :Boycott, Désinvestissement et Sanctions. Entre autres choses, la plate-forme exige la fin de tous les accords et les relations entre l’Union européenne et Israël. Elle est également un destinataire régulier de l’argent des contribuables français, via l’Agence Française de Développement. Cette agence d’aide publique travaille pour le compte du gouvernement français afin de procéder à des «programmes de développement durable” dans le monde entier. Bien que beaucoup des ressources de l’AFD sont consacrés à des projets en Afrique sub-saharienne, elle investit aussi des millions d’euros en autres pour le Moyen-Orient. Récemment, en mars 2014, l’AFD a approuvé une subvention de trois ans pour la somme de 225.000 euros annuel en destination de la Plate-forme des ONG françaises pour l’autorité palestinienne. Entre 2010-2011, l’agence a donné un total de 261 200 euros pour le groupe. Il faut savoir que cette plate-forme a également reçu des milliers d’euros en dons de la part des parlementaires français, selon un rapport de 2014 de NGO Monitor.
[image link=”https://coolamnews.com/wp-content/uploads/2015/06/AFD_rvb_v2-1024×878-660×330.jpg” align=”center” alt=””]

Lire l’article complet sur coolamnews.com

Share This
341 1 Jun 26, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.