Accord nucléaire avec l’Iran: ne nous laissons pas duper

L’Iran n’abandonne pas ses projets d’obtenir la bombe atomique. De même, elle poursuit le rêve de fonder un «croissant chiite» au Moyen-Orient. C’est l’avis de Taimoor Aliassi, qui entend dessiller les yeux – ingénus selon lui – des Occidentaux, à un jour de la date butoir sur l’accord final
Alors que l’accord imminent sur le nucléaire iranien monopolise aujourd’hui tous les esprits au plan international, il paraît judicieux d’analyser la problématique dans une perspective plus large. Gardons à l’esprit que, pour le régime iranien, derrière cet accord se cache l’ambition à peine dissimulée et ancienne de constituer, sous son égide, un «croissant chiite», véritable noyau d’une nouvelle civilisation islamique au Moyen-Orient. L’accord final sur le nucléaire (qui pourrait être signé le 30 juin) renforcerait cette ambition en conduisant immanquablement à un accroissement de l’insécurité et des conflits au plan régional comme international.
Rappelons d’emblée que l’Iran est le deuxième producteur de gaz et de pétrole au Moyen-Orient, après l’Arabie saoudite. Stratégiquement situé entre la mer Caspienne et le golfe Persique, le régime n’a pas dépensé un sou dans l’énergie solaire et les énergies sûres, en dépit d’un capital d’ensoleillement sans pareil, ce qui interroge sur sa prétendue volonté de diversifier ses sources d’approvisionnement énergétiques…
Par ailleurs, le peuple iranien n’a jamais été consulté sur la question nucléaire. Tandis que la rhétorique du régime se borne à insister sur le «droit à l’énergie nucléaire», les Iraniens de la rue, eux, privilégient le respect de leurs droits fondamentaux en matière de liberté d’expression et d’opinion, d’accès à l’éducation, au travail et à la santé.

Lire l’article complet sur Le Temps (Suisse)

Share This
651 1 Jun 28, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.