Lire dans vos pensées et vous identifier partout où vous allez : le monde rêvé de Facebook tournera-t-il vite au cauchemar ?

L’équipe de développeurs du réseau social est à la recherche de l’algorithme qui permettra de partager directement ses émotions avec ses proches… Facebook cherche à envahir notre quotidien sans qu’aucunes limites ne l’arrêtent.
Atlantico : Dans une interview donnée récemment dans la presse américaine, le patron de Facebook Mark Zuckerberg a déclaré que les innovations naturelles de son réseau social permettraient à ses utilisateurs de partager des émotions avec leurs “amis”. Quel pourrait être le prix à payer pour les utilisateurs d’une telle technologie ?
Franck Decloquement : En spécialiste des actions d’influence que je suis, il nous faut regarder dans leur ensemble, les dernières “mises à jour” déclaratives du fondateur de Facebook, et les remettre en perspective dans un “global”, pour y détecter la logique sous-jacente à l’œuvre.
C’est le moins que l’on puisse faire, face à l’un des ténors de la discipline quand il appelle de ses vœux l’émergence de nouvelles formes de partages en ligne… de nos “émotions” !
Comme chacun le sait, Mark Zuckerberg est passé maître dans l’art de “noyer le poisson” de ses objectifs véritables, dans “l’océan” de la mise en œuvre concrète de ses projets audacieux… Et ceci, par le recourt intensif et régulier à l’emphase sémantique, et l’usage d’un storytelling intelligent, compatible avec la doxa progressiste et lénifiante de l’idéologie mainstream dominante. L’exercice consiste toujours – dans une perspective très anglo-saxonne – à faire entendre aux fans que les avantages proposés le sont dans le sens de “leurs intérêts”, de “leurs préoccupations”, de “l’exercice plein et entier de leur intelligence”, de “leur autonomie personnelle”, au bénéfice de “leurs relations avec leurs proches”, de “leurs collègues de bureau”, de “leurs groupes d’amis”, et en dernière analyse, de “leur liberté”…

Lire l’article complet sur atlantico.fr

Share This
326 3 Jul 7, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.