«Connasse», «juif»… Boulanger épinglé pour des commentaires déplacés sur son fichier clients

«Le recours à des commentaires n’est pas interdit dans la mesure où il permet le suivi des dossiers des clients.» Mais cela ne semblait pas vraiment le but poursuivi par la société Boulanger selon la Commission nationale informatique et libertés (Cnil).

[tweet https://twitter.com/CNIL/status/624234123440300032]

Le gendarme français de l’informatique a mis en demeure, jeudi, l’enseigne spécialisée dans l’électroménager et le multimédia de ne plus enregistrer de «commentaires excessifs» dans ses fichiers clients.
Alertée par une plainte, les enquêteurs de la Cnil ont relevé pas moins de 5.828 commentaires déplacés en effectuant une descente en février dans un des magasins de l’enseigne où ils ont eu accès au fichier.
[tweet

]


«N’a pas de cerveau» ; «client alcoolique» ; «de confession juive» ; «grosse connasse qui se croit tout permis» ; «fort accent africain» ; «casse-couille»… Les salariés du groupe ont à leur disposition un outil informatique leur permettant de gérer la facturation mais aussi d’ajouter des commentaires sur les fiches des clients afin de faciliter le suivi.
Dans sa mise en demeure, la Cnil enjoint donc la société Boulanger de prendre des mesures pour que ses salariés respectent les règles et n’inscrivent que des commentaires qui ne «portent pas atteinte à l’image de personnes».

Lire l’article complet sur 20minutes.fr

Share This
409 2 Jul 24, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.