Les archives britanniques cachent des liens de la famille royale avec l’antisémitisme des années 1930

LONDRES – En avril 1945, des décrypteurs à Bletchley Park, en Angleterre, ont intercepté le télégramme suivant d’Adolf Hitler, qui était alors assiégé dans son bunker à Berlin : « Le Führer attache une importance à ce que le Président de la Croix-Rouge, le duc de Coburg, ne tombe en aucun cas aux mains de l’ennemi. »
Karina Urbach, une historienne allemande, estime que toutes les informations qu’Hitler partageait avec Carl Edward, duc de Coburg – qui était un petit-fils de la reine Victoria, et un parent proche de la monarchie britannique actuelle ““ étaient suffisamment accablantes pour justifier une demande d’assassinat. Coburg, cependant, aurait réussi à échapper à un destin dramatique et est décédé en 1954 de causes naturelles, âgé de 69 ans.
Urbach a récemment publié « Go Betweens For Hitler, » un livre qui explore comment les membres de la classe aristocratique à travers l’Europe travaillaient en tant que négociateurs secrets pour Hitler pendant les deux guerres.
Les « Go Betweens » étaient des acteurs officieux et invisibles qui livraient secrètement des messages entre les chefs d’Etat qui garantissaient que les conversations « confidentielles » arrivent au plus haut niveau du monde trouble des relations internationales.
Si la recherche portait sur le soutien que des aristocrates allemands fournissaient secrètement à Hitler en Allemagne, le livre d’Urbach traite de la dimension internationale de ce canal diplomatique clandestin, notamment provenant des membres de la famille royale britannique.
Ce flirt avec le nazisme de la part de la famille royale a provoqué une tempête médiatique samedi, tandis que The Sun britannique a publié un article de couverture intitulé « Their Royal Heilnesses”. La une du journal montre la future reine Elizabeth II, à 7 ans, effectuant un salut nazi dans une vidéo familiale de 1933 restée secrète.

Lire l’article complet sur fr.timesofisrael.com

Share This
423 8 Jul 25, 2015

1 comment

  1. Brainless

    Dans les années 30 ! Évidemment ça devait changer le monde, et cela ne l’a pas fait. Alors inutile de chercher des détails de l’histoire qui ne servent à rien. Nous avons beaucoup d’autres sujet de préoccupations.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.