Kurdes et jihadistes : la double guerre d’Erdogan

>Dans une guerre, même limitée ou asymétrique, mieux vaut déterminer clairement qui est l’ennemi et quels sont les objectifs à atteindre. Après des mois d’ambiguïtés, la Turquie a finalement commencé jeudi des opérations aériennes dans le nord de la Syrie contre l’Etat islamique (EI). Dès le lendemain, l’aviation turque a également frappé les militants Kurdes turcs du PKK en Irak du Nord. Et les vastes coups de filet menés dans tout le pays, avec plus de 600 arrestations, ont visé à la fois les jihadistes et les réseaux de la guérilla kurde.

Lire l’article complet sur Liberation

Share This
367 7 Jul 26, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.