La Turquie s’enfonce dans la crise politique et sécuritaire

Législatives anticipées inévitables à l’automne. De nouveaux attentats ont frappé le pays.
Illustration de la crise politique mais aussi sécuritaire où s’enfonce le pays, le président turc, M.Erdogan, a annoncé à la télévision mercredi que son pays « ?s’avance rapidement» vers des législatives anticipées, quelques instants avant qu’une explosion et des coups de feu ne retentissent au pied de l’immeuble abritant les bureaux de son chef de gouvernement. Une attaque non revendiquée devant le palais ottoman de Dolmabahçe, au cœur de la zone touristique d’Istanbul, qui n’a fait aucune victime, d’après les médias locaux. Deux assaillants auraient été arrêtés. Parallèlement, huit soldats ont été tués par le mouvement séparatiste PKK dans le Sud-Est du pays, selon l’armée.
Ces violences, une semaine à peine après une autre série d’attentats marquant la fin d’une trêve de trois ans entre l’armée et le PKK, ajoutent donc à un climat d’incertitudes marquées sur le plan politique et économique. Alors que la livre turque frôle ses planchers historiques, obligeant la banque centrale à brandir l’arme des taux, les législatives anticipées ne promettent pas vraiment de sortir de l’impasse politique.

Lire l’article complet sur Les Echos

Share This
544 4 Aug 20, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.