Dan Rosh (Yavné) – En Israël, un tueur peut-il agir comme dans un Thalys ? 1 kalachnikov, 1 pistolet automatique, 9 chargeurs

Le terroriste Ayoub El Kahzani (son nom est sous vérification) aurait-il pu agir en Israël comme il l’a fait entre la France et la Belgique dans le Thalys ? La réponse est sans aucun doute “non”.
1. Un point essentiel : jamais les employés israéliens d’un train n’auraient abandonné à leur sort des voyageurs face à des tueurs. Extrait : “L’acteur, présent dans le train en famille, dit avoir vu la mort en face et estime que le personnel du Thalys a «abandonné» les passagers. Jean-Hugues Anglade était avec sa compagne et ses enfants dans le wagon voisin de celui du tireur. «Nous avons entendu des passagers hurler en anglais ‘Il tire! Il tire! Il a une kalachnikov!’», témoigne l’acteur sur le site de Paris/Match.
«L’homme armé venait vers nous, il était déterminé. J’ai pensé que c’était la fin, que nous allions mourir, qu’il allait tous nous tuer. Oui, on s’est vu mourir car nous étions prisonniers de ce train, et qu’il était impossible de s’échapper de ce cauchemar. Nous étions piégés dans une souricière! C’est un sentiment terrifiant de se sentir autant impuissant.» C’est ainsi qu’il a brisé une vitre afin de tirer l’alarme et faire arrêter le train, se blessant à la main (5 points de suture) sans trop de gravité. Avec d’autres passagers, il a voulu rejoindre «la motrice», le wagon de travail où le personnel s’était retranché en fermant la porte à clé. «Nous tapions dessus, nous criions pour que le personnel nous laisse entrer, nous hurlions ‘Ouvrez!’ On voulait qu’ils réagissent! En vain… Personne nous a répondu. Silence radio. Cet abandon, cette détresse, cette solitude, c’était terrible et insupportable! C’était, pour nous, inhumain.» La délivrance est venue quand ils ont été prévenus que le tireur était maîtrisé”.
2. Impossible de pénétrer dans un train en Israël sans passer par des contrôles draconiens : portiques, contrôles multiples, vidéos, chiens renifleurs. Des marshalls sont dans les trains. Les contrôleurs sont bien formés au repérage des colis suspects.
3. Les systèmes biométriques de reconnaissances faciales ultra-perfectionnés sont très utilisés en Israël. El Kahzani était fiché en Europe. La police des frontières israélienne l’aurait sans aucun doute arrêté bien avant le passage d’un pays vers un autre pays (Gaza, Jordanie, Egypte).
4. Les services de sécurité israéliens collaborent très étroitement entre eux. Chaque manquement à la règle est lourdement condamné. Les Services Belges et les Services Français collaborent-ils main dans la main dans la lutte contre les fanatiques ? Réponse : un peu !
5. Les terroristes sont en guerre totale contre l’Occident mais les européens font semblant de ne pas le voir. Ils avancent à visage découvert. Internet est une arme “naturelle “de la terreur.
Les israéliens ne font aucun cadeau aux terroristes et suspects. Sur internet un monitoring complet est réalisé. Les déclarations et écrits sont passées au crible. La loi est là pour aider la police et Tsahal à démasquer les tueurs potentiels. Les Belges et les Français remplissent des fiches qui ne servent pas car la loi est encore trop laxiste.
El Kahzani est encore vivant. Dans 15 ans il sera libre. En Israël il aurait été éliminé avec deux balles dans la tête. Les israéliens savent que ce type de tueurs pourrait avoir des complices qui pourraient actionner des détonateurs… et tuer des sauveteurs.

Lire l’article complet sur israelvalley.com

Share This
833 4 Aug 22, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.