Comment les déchets d’un pays peuvent se transformer en joyaux pour le Hezbollah

La crise des ordures causera beaucoup de tort aux ennemis traditionnels du groupe et pourrait conduire à un changement du système électoral
Il est difficile d’imaginer un meilleur scénario politique pour le Hezbollah.
Des dizaines de milliers de jeunes Libanais : sunnites, chrétiens, druzes et d’autres prennent d’assaut les rues de Beyrouth et demandent non seulement le retrait des ordures, mais aussi de l’ancienne élite politique.
« Changez le système », scandent-ils.
C’est la même demande que le Hezbollah émet depuis plus de vingt ans – depuis longtemps radiée par des Libanais, qui attribuent ces intentions communautaires à l’appel du groupe terroriste chiite pour une réforme, qu’ils perçoivent comme influencée par Téhéran.
Mais la crise des ordures qui inonde les rues de la capitale, initiée par tous ces jeunes manifestants appartenant à un large éventail de groupes ethniques et religieux libanais, souligne à quel point l’ancien système gourvernemental est lourd et corrompu.
Le système actuel est basé sur le Pacte national de 1943 et poursuivi par l’accord de Taëf de 1989, qui a mis fin à la guerre civile.
Ne vous méprenez pas : le Hezbollah fait actuellement partie du gouvernement et du système politique. Mais le groupe estime qu’il est commode d’utiliser la crise des ordures pour soulever les nombreuses difficultés causées par « le système » – garder le silence sur la dissidence, la corruption et le manque d’autorité de l’Etat.
L’exemple le plus manifeste de la forte volonté du Hezbollah d’exploiter la protestation des ordures s’est produit la semaine dernière, quand le ministre de l’Environnement Mohammad Machnouk a présenté la proposition gouvernementale pour un retrait d’urgence des déchets.
Les ministres du Hezbollah se sont levés et ont quitté au beau milieu la réunion du cabinet, la qualifiant de « farce ».

Lire l’article complet sur fr.timesofisrael.com

Share This
567 6 Aug 31, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.