La nouvelle présidente musulmane de J Street U est « culturellement juive »

La nouvelle présidente de J Street U, Amna Farooqi n’a pas caché être une « musulmane pakistano-américaine ».
C’est ainsi qu’elle s’est présentée dans un discours au printemps à la convention nationale de J Street à Washington, où elle était membre du conseil.
Pourtant, l’élection de Farooqi à la présidence lors de la rencontre d’été de J Street U en août a provoqué une réaction vive des soutiens d’Israël sur la Toile. Les commentaires négatifs allaient de (« Aucun Juif ne s’était présenté ? ») à des messages plus agressifs (la qualifiant de « musulmane anti Israël »).
J Street U est l’aile universitaire de J Street, un groupe de pression libéral : « pour Israël, pour la paix ».
« Je sais que je ne suis pas juive et que c’est très effrayant pour beaucoup de monde, et je le comprends d’une certaine façon. Mais je viens faire ce travail parce que je me soucie des gens de Potomac [Maryland], des gens en Israël et en Judée et Samarie », a déclaré Farooqi. « Je fais cela parce que je m’en soucie, et j’ai avec moi un mouvement entier de gens qui s’en soucient ».
Elle a reçu des commentaires de soutien sur les réseaux sociaux, avec de nombreuses attaques des deux côtés de l’opposition entre Israël et l’autorité palestinienne.
Tali deGroot, vice-présidente de J Street U nouvellement élue et juive, a déclaré que quatre étudiants s’étaient présentés à la présidence de J Street U : deux juifs et deux non juifs.

Lire l’article complet sur fr.timesofisrael.com

Share This
558 6 Sep 4, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.