Le chef de l’opposition (et les arabes israéliens) appellent Israël à accueillir les réfugiés de Syrie

Le chef de l’opposition israélienne Isaac Herzog a appelé samedi l’Etat hébreu à accueillir des réfugiés de Syrie, convoquant la mémoire de la fuite des juifs au cours des conflits passés.
Officiellement, Israël et la Syrie sont toujours en état de guerre et l’Etat hébreu interdit par la loi à ses ressortissants de se rendre en Syrie. Depuis le début du conflit en Syrie il y a quatre ans, des centaines de milliers de réfugiés ont fui vers les pays voisins comme la Jordanie, le Liban et la Turquie, mais aucun n’a tenté de passer en Israël, qui occupe une partie du Golan syrien.
“J’appelle le gouvernement israélien, en plus des efforts humanitaires qu’il mène déjà, à agir pour accueillir des réfugiés fuyant la guerre en Syrie”, a lancé M. Herzog lors d’un débat public à Tel-Aviv, selon des propos rapportés par les médias israéliens.

Lire l’article complet sur la-croix.com

Share This
525 6 Sep 6, 2015

1 comment

  1. Akerman Michel Netanya

    Herzog est ce “chef” du parti Avoda qui s’est allié avec l’ex Likoud, ex Kadima, ex Hatnua, une des responsable de l’expulsion des Juifs du Goush Katif et nord Samarie : la ù&§# sse Tsipi Livni. Il ne sait plus quoi faire pour qu’on se souvienne de lui et le voila qui propose d’accueillir des “émigrés” syriens, ces humanistes musulmans antisémites qui ont voté pendant des années à 99,9 % pour la famille des dictateurs El Assad.
    Voila des gens qui depuis 67 ans ont tout fait pour nous détruire, qui ont gardé dans leur pays artificiel (crée suite à des marchandages entres Grands Bretons et Français pour se partager les dépouilles de l’empire Ottoman) une poignée de Juifs en otage jusqu’à la fin du siècle dernier, qui ont envahi le Liban où ils sont encore plus d’un million et qui se sont allié avec les terroristes du Hezbollah et les fous d’Iran, ces gens donc ont émus le “sioniste” Herzog ! Qu’il aille sur place les aider, qu’il aille en Europe, bref qu’il laisse tomber la politique à laquelle, contrairement à ses ancêtres, il n’a rien compris.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.