“Le système Soral, enquête sur un facho business” : l’extrême-droite YouTube, professionnelle des mises en scène

Grâce aux témoignages d’amis de longues dates ou d’anciens compagnons de route qui se confient pour la première fois, on découvre que celui qui prétend être un penseur “dissident” est surtout un boutiquier avide de gloire qui fait commerce de sa haine. Dans le système Soral, marketing, business et droite radicale constituent un cocktail explosif. Extrait de “Le Système Soral”, de Robin D’Angelo et Mathieu Molard, publié chez Calmann-Levy (1/2).
Read more at https://www.atlantico.fr/decryptage/systeme-soral-enquete-facho-business-extreme-droite-youtube-professionnelle-mises-en-scene-robin-angelo-mathieu-molard-calmann-2324323.html#RYdHJTtZUO4aRjwx.99
« Juif, la France n’est pas à toi ! » Le slogan raisonne dans le ciel gris de Paris, repris en choeur par une partie de la foule. Ici et là, quelques saluts nazis. Ce dimanche 26 janvier 2014, un tombereau de haine se déverse dans les rues de la capitale. Ils sont 17 000 pour la police, 120 000 selon les organisateurs, venus réclamer la démission de François Hollande. À la manoeuvre, le collectif Jour de colère a réussi le tour de force de faire défiler, aux côtés de l’extrême droite la plus radicale, des bonnets rouges bretons opposés à l’écotaxe, des fans de Dieudonné et même quelques « altermondialistes » autoproclamés.
« Travail, famille, patrie », scandent les néo-pétainistes de L’OEuvre française (1). « La France est catholique, stop à l’invasion musulmane », hurle le leader des catholiques intégristes Alain Escada. Un petit groupe bat la mesure : « Faurisson a raison, la Shoah c’est du bidon. » Plus loin, une Marseillaise résonne, entonnée par quelques centaines de fans Blacks-Blancs-Beurs de Dieudonné, keffiehs autour du cou, drapeaux français et ananas à la main. Ces derniers enchaînent les quenelles devant les forces de l’ordre et les caméras des journalistes « collabos ». Puis tous reprennent en choeur l’hymne de la quenelle, écrit par Dieudonné sur l’air du Chant des partisans : « François, la sens-tu, la quenelle qui se glisse dans ton cul ? »

Lire l’article complet sur atlantico.fr

Share This
554 9 Sep 15, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.