Six mois de sursis pour avoir peint le mot “juif” sur des voitures

La motivation raciste ou antisémite n’a pas été retenu par le tribunal lord du procès de cet homme de 74 ans, souffrant de problèmes psychiatriques, qui avait peint en février 2015 le mot juif sur 26 voitures à Paris.
Le 9 février 2015, soit un mois après les attentats, un homme de 74 ans avait été interpellé un pot de peinture à la main à Paris après avoir peint le mot “juif” sur pas moins de 26 voitures. Un délit pour lequel cet homme souffrant de problèmes psychiatriques a été condamné ce mercredi 23 septembre à six mois de prison avec sursis assorti d’une mise à l’épreuve, contre les 10 mois requis par le parquet.

Lire l’article complet sur rtl.fr

Share This
287 4 Sep 23, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.