La Russie accusée d’avoir visé l’opposition syrienne modérée

Moscou a confirmé les premiers bombardements, mercredi, après la demande d’aide militaire de Bachar Al-Assad. Mais des soupçons existent sur la nature des cibles visées par la Russie.
Qui Moscou a-t-il visé ? La Russie a réalisé ses premières frappes aériennes en Syrie, mercredi 30 septembre, quelques heures après que le président syrien, Bachar Al-Assad, a demandé à Moscou de lui “fournir une aide militaire”. Mais les manoeuvres du Kremlin suscitent les soupçons d’autres puissances : selon le Pentagone, elles ne visaient probablement par l’Etat islamique.
Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a toutefois affirmé mercredi que les forces russes n’ont pas frappé l’Etat islamique. “Il faudrait vérifier quels étaient les objectifs” des avions russes, a estimé le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, reprenant les affirmations de Jean-Yves Le Drian. “Ils ont sans doute frappé sur les groupes d’opposition”, a déclaré un autre responsable diplomatique français, sous couvert d’anonymat.

Lire l’article complet sur francetvinfo.fr

Share This
482 9 Sep 30, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.