Israël, la cible habituelle au débat de l’ONU

Alors que les réfugiés syriens affluent en Europe et que la Russie étend son influence, l’Etat juif attire tous les regards
NEW YORK – Le conflit israélo-palestinien n’a peut-être pas été au centre du dialogue entre les grandes puissances lors de la session d’ouverture de l’Assemblée générale des Nations unies de cette année, mais discours après discours lors du débat général à l’ONU, les chefs d’Etat ont rappelé aux auditeurs que, malgré l’urgence pressante de la guerre civile syrienne, la propagation de l’État islamique et l’expansion de l’influence russe en Europe de l’Est et au Moyen-Orient, la conduite d’Israël demeurait encore une préoccupation majeure.
Contrairement aux années précédentes, le sujet a à peine été évoqué par les dirigeants européens – et l’évocation d’Israël était notamment absente des discours des chefs d’Etat les plus puissants, y compris de celui de la Russie, des Etats-Unis, de l’Union européenne et de la Chine.
Cela ne veut pas dire pour autant que le conflit a été ignoré.
Dans le discours d’ouverture d’un dirigeant mondial, lundi matin, la présidente brésilienne, Dilma Rousseff, a déclaré aux délégués que « nous ne pouvons plus retarder … la création d’un État palestinien, coexistant pacifiquement et harmonieusement avec Israël ».
« Dans la même veine, l’expansion des implantations dans Israël ne peut pas être tolérée », a-t-elle ajouté.
Les représentants des Etats de la Ligue arabe étaient – comme à leur habitude – véhéments dans leur critique à l’égard d’Israël.
Amir Tamim Bin Hamad Al-Thani du Qatar s’est livré à une longue diatribe au sujet de la politique d’Israël, faisant valoir que « la solution juste et durable à la cause palestinienne, qui reste un problème de personnes déplacées de leur terre, et qui sont encore sous le joug de l’occupation, ne peut pas être retardée jusqu’à la prochaine génération ».

Lire l’article complet sur fr.timesofisrael.com

Share This
642 3 Sep 30, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.