Oudy Bloch – Union Européenne : boycottez, boycottez, il en restera toujours quelque chose

Il aura fallu qu’un danger vital et imminent menace le Vieux Continent pour enfin rassembler les 28 en une force de proposition et d’action. Mais cette fois ça y est, les Etats-Unis d’Europe sont nés. Et ils sont prêts à se battre.
Contre Daech ? Non. Quand même pas.
Les massacres et les viols de masse, l’esclavage sexuel, la destruction et le pillage systématique des joyaux archéologiques, le trafic d’êtres humains, les centaines de milliers de migrants qui fuient l’EI de la Syrie à la Libye, tout ça passe bien sur les chaînes d’info continue mais ce n’est pas assez fédérateur.
Certes il y a eu plus de 1.600 morts noyés depuis le début de l’année en méditerranée, 71 réfugiés morts asphyxiés dans un camion plombé en Autriche fin août, des milliers de réfugiés dans la détresse à Calais et 800.000 migrants que l’Allemagne s’apprête, seule, à accueillir. Mais ce n’était pas assez pour asseoir l’unité européenne.
Non, il y avait pire et plus urgent : l’étiquetage des produits fabriqués dans des implantations israéliennes de Judée-Samarie ! Savoir que le houmous était fait avec des pois chiche cultivés à Kfar Etzion, voilà qui en empêchait plus d’un de dormir.
L’étiquetage pourrait commencer dès le mois d’octobre. Nous sommes donc sauvés.
Et tout cela pour quoi ? Pour « distinguer les produits en provenance des territoires occupés » et forcer Israël à revenir « aux frontières d’avant 1967 ». En clair, du boycott.
Vaste programme qui pose néanmoins deux vraies difficultés juridiques dont les étiqueteurs ne semblent pas vouloir parler : les « territoires » ne sont pas occupés par Israël au regard du droit international et la ligne verte n’a jamais constitué une frontière.
La Judée-Samarie – et non la « Cisjordanie », dixit le texte de la résolution 181 de l’ONU – a un statut particulier au regard du droit international et contrairement à ce que prétend la propagande maniée par des boycotteurs enthousiastes, il ne s’agit pas de territoires palestiniens honteusement occupés par les israéliens. La réalité est, comme souvent, un peu plus complexe.

Lire l’article complet sur frblogs.timesofisrael.com

Share This
1098 6 Oct 3, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.