Brésil. Un nouveau revers pour Dilma Rousseff

La cour des comptes fédérales a rejeté pour la première fois, mercredi, les comptes publics de 2014, concluant que la présidente avait commis une série d’irrégularités.
La présidente brésilienne Dilma Rousseff, déjà en difficulté en raison d’une affaire de corruption, a subi un revers sérieux mercredi, la cour des comptes fédérales rejetant les comptes publics de l’an dernier, une aubaine pour ceux qui réclament sa destitution.
À l’unanimité, les membres de la cour des comptes (TCU) ont conclu que la présidente avait commis une série d’irrégularités pour camoufler une aggravation du déficit budgétaire en 2014.
C’est la première fois que la cour rejette les comptes présentés par un chef d’Etat depuis près de 80 ans. Même si l’avis de la cour des comptes n’a pas de valeur contraignante, il ne manquera pas d’être brandi par l’opposition comme un argument de poids en faveur d’une destitution de Dilma Rousseff par le Congrès.

Lire l’article complet sur Ouest-France

Share This
331 6 Oct 8, 2015

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.