Le frère de Bush se fâche

L’ex président américain, George Bush, a décidé de se taire et de ne pas se prononcer sur la politique de son successeur, Barack Obama. Or, cette relation n’étant pas symétrique, et le président actuel ne s’empêchant pas de critiquer une politique responsable selon lui de toutes les difficultés qu’il se doit d’affronter, le frère de son prédécesseur a décidé de répondre aux accusations. L’ex gouverneur républicain de Floride, Jeb (John Ellis) Bush, dans un entretien accordé au New York Times, reproche au président actuel de prendre un malin plaisir à vouloir systématiquement accuser l’administration Bush de tous les maux. «C’est une attitude puérile, a-t-il déclaré, c’est ce que font les enfants qui ne font pas leurs devoirs: ils disent que c’est le chien qui leur a mangé leur cahier.» Avant de se confier à la presse, Jeb a écouté pendant près de deux mois, sans réagir, les allégations les plus lourdes de conséquences, au sujet de la responsabilité des difficultés économiques, de la crise, et du déficit budgétaire. Jeb, âgé aujourd’hui de 57 ans, a abandonné la vie politique en 2007, après avoir été longtemps considéré comme le prolongement potentiel naturel de la dynastie des Bush. Mais son frère, gouverneur du Texas, l’avait depuis longtemps doublé. En réagissant et en s’impliquant en quelque sorte de nouveau dans le débat politique, il explique que le changement de direction dans sa conduite résulte de la pauvreté de la liste des éventuels candidats aux présidentielles, du côté des Républicains. Pour Jeb Bush, Obama est bien plus stressé qu’il ne le laisse paraître et, au lieu de critiquer la politique de sa famille, il ferait mieux de s’en inspirer. «On dirait qu’Obama se croit toujours en pleine campagne électorale, a-t-il encore ajouté. Il devrait de temps en temps s’arrêter un peu, prendre un livre ou regarder un match à la télé, ça lui permettrait de décompresser. En réalité, la situation économique désastreuse provient d’une série de décisions et de mesures inadaptées à la situation, dont la responsabilité lui incombe intégralement».

Lire l’article complet sur israel7.com

Share This

About the author

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.